Stage en archéologie pour les collégiens

 

Chaque année le service archéologique accueille des collégiens pour leur stage "en entreprise" durant une seule semaine, pour un maximum de 10 élèves. Les dates de cette semaine changent selon les années (entre décembre et mars). Le choix est fait en début d'année scolaire en fonction de la charge de travail de l'équipe. Les jeunes intéressés peuvent envoyer une lettre de motivation dès qu'ils connaissent leurs propres dates.

8 collégiens en stage en février 2020

 

Du 3 au 7 février 2020, le Service archéologique interdépartemental a accueilli huit stagiaires de 3e issus de plusieurs collèges. Cette semaine a été l’occasion pour les collégiens de découvrir comment fonctionne l’archéologie aujourd’hui ainsi que la diversité des métiers associés. Avec des approches pratique et théorique, ils se sont confrontés au milieu professionnel de l’archéologie, qui se situe entre science et culture. Le programme met l’accent sur la compréhension des missions d’un service archéologique territorial en insistant sur le travail réalisé après le terrain : l’étude des vestiges et les traitements des collections (des variations sont proposées tous les ans).

 

Pour commencer, un peu de théorie : découverte de l’archéologie préventive et de la législation en matière de protection du patrimoine archéologie et de réglementation des fouilles, ainsi qu’un rappel chronologique des grandes périodes de l’histoire humaine en France.

 

Puis, place à la pratique ! En plusieurs étapes…

 

D’abord, les premiers traitements, c’est-à-dire le lavage des objets, comme des fragments de poterie, afin de pouvoir identifier leur technique de fabrication et leur datation.

 

Ensuite, la régisseuse des collections a fait travailler les collégiens sur l'étude des silex taillés en recherchant des informations nécessaires à leur identification typologique, puis mise en pratique avec l'enregistrement des infos. dans la base de données des collections du service (nom, matériaux, datation…).

 

Ils ont aussi fait un premier pas vers l’étude de la céramique en "remontant" (assemblant des tessons) de formes issues de plusieurs chantiers (Bourg-la-Reine, Poissy, Chevreuse…). Ils ont alors identifié des types de vase en lien avec leur fonction et attribué une datation par comparaison avec des études publiées dans des ouvrages.

 

Après la céramique, autre exercice à partir d'ossements humains pour mettre en pratique les méthodes de l’anthropologie physique : identification des os pendant  leur nettoyage avant de pouvoir reconstituer les squelettes de plusieurs individus. Les collégiens ont ainsi pu mieux connaître l’anatomie humaine, compris la technique d’identification du sexe des individus ou encore observé des pathologies laissant des traces sur l'os.

 

Passons aux sciences de la matière ! Les jeunes ont réalisé des expériences autour des objets métalliques, accompagnés de la restauratrice des collections, pour connaître la composition des objets et comprendre les phénomènes de dégradation pour mieux les restaurer !

 

Et quoi de mieux que la visite d’un chantier de fouille pour mieux comprendre l’archéologie préventive ? Les archéologues du service ont pu accueillir les collégiens et leur montrer la réalité de leur travail de terrain sur un site qui laissera bientôt place à une construction.

 

 

Pour finir, un pas de côté dans le bâtiment avec la visite des archives du 78, qui constituent des sources indispensables pour la recherche archéologique, particulièrement pour les périodes médiévales.

 

Avec cette semaine intensive, les collégiens se font désormais une idée plus précise des différents métiers liés à l’archéologie ; ils ont désormais des pistes pour une orientation future…

 

 

Pour exemple, découvrez le planning du stage 2017.