Le

Georges Siffredi élu président du conseil administration de l'EPI

Mardi 16 juin, Georges Siffredi, Président du Département des Hauts-de-Seine, a été élu Président du Conseil d'administration de l'Etablissement Public Interdépartemental Yvelines/Hauts-de-Seine (EPI 78/92), par les Conseillers départementaux des deux assemblées. Pierre Bédier, Président du Département des Yvelines, qui a assuré la présidence par interim suite au décès de Patrick Devedjian survenu le 28 mars dernier, reste Vice-président de l'EPI 78/92. Ce Conseil d'administration a également été l'occasion de présenter le rapport d'activité 2019.

Pierre Bédier, Président du Département des Yvelines, qui a assuré la présidence par interim suite au décès de Patrick Devedjian survenu le 28 mars dernier, reste Vice-président de l'EPI 78/92. Ce Conseil d'administration a également été l'occasion de présenter le rapport d'activité 2019. 

  

Retour sur les actions de l'établissement public interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine en 2019 

 

L'Etablissement Public Interdépartemental Yvelines / Hauts-de-Seine (EPI 78/92) conduit ou finance toute action d'intérêt interdépartemental dans trois champs de politiques publiques dont la compétence a été transférée par les deux Départements à l'EPI 78/92 : l'archéologie préventive, l'adoption, l'entretien et l'exploitation du réseau routier départemental.

En 2019, le service interdépartemental d'Archéologie préventive a été conforté dans l'exercice de ses missions, par l'obtention, auprès du Conseil national de la recherche archéologique, d'une habilitation. Elle qualifie le service pour la réalisation de diagnostics préalables sur les deux territoires, mais aussi pour l'exécution de fouilles préventives concernant les périodes allant du Paléolithique à l'Epoque moderne. 

Le service a réalisé le montage technique et scientifique d'une fouille préventive actuellement en cours sur les terrains destinés à accueillir le futur centre d'entraînement du club du Paris-Saint-Germain à Poissy, 2 opérations de diagnostic, a enrichi de plus de 20 000 photographies sa base de données, a permis la consultation en ligne du catalogue de la bibliothèque archéologique et du « Fonds jeunesse » destiné aux enseignants. Du matériel pédagogique itinérant a été mis à disposition du public bénéficiant à plus de 4 800 jeunes et familles, un support numérique à télécharger a été élaboré pour les collégiens. 

L'année 2020 devrait permettre la réalisation de 6 diagnostics et la finalisation d'une fouille préventive.

Le service interdépartemental des agréments et des adoptions a délivré 131 agréments, 41 enfants, dont 17 pupilles de l'Etat ont été confiés en vue d'adoption, 13 réunions d'informations collectives ont été organisées, réunissant 524 Alto-séquanais et Yvelinois pour 240 dossiers de demande d'agrément déposés. 

Le service interdépartemental de la voirie a connu des conditions météorologiques plus clémentes en 2019. Des sorties préventives ont été menées jusqu'à la fin de l'hiver pour sécuriser le réseau. Dans l'objectif de poursuivre l'optimisation des équipes et moyens d'exploitation, le principe d'une coopération a été acté avec la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise. Les nouvelles infrastructures versées dans le patrimoine des deux Départements ont mobilisé le service : boulevard circulaire de La Défense, doublement de la RD 30 à Plaisir, mise en service de la voie nouvelle Sartrouville-Montesson sur 5 km. En un an, 4 M€ d'économies ont pu être réalisées grâce à l'interdépartementalisation du service de la voirie.

Le début de l'année 2020 a été marquée par la crise sanitaire engendrée par la COVID-19. Le service interdépartemental de la voirie s'est mobilisé pour mettre en place des pistes cyclables éphémères sur les deux territoires. 2020 permettra également de poursuivre et engager plusieurs opérations emblématiques, et les démarches de contractualisation et coopération avec d'autres collectivités seront poursuivies.  

 

La poursuite des mutualisations et actions communes

 

 

La volonté de travailler ensemble, sans dépense ni administration supplémentaire, et sans remettre en cause les services de proximité, s'est accentuée en 2019 avec, notamment, le renforcement de participations dans des organismes interdépartementaux. 

Les Hauts-de-Seine ont adhéré à Seine et Yvelines Numérique, opérateur interdépartemental expert dans le domaine du numérique, et ActivitY', premier Groupement d'Intérêt Public (GIP) dans le domaine de l'insertion. Les deux Départements participent également au GIP BIODIF, premier GIP en France assurant la protection de la biodiversité dans le cadre des travaux d'aménagement.

Plusieurs services ont été interdépartementalisés en 2019 : les directions de la Commande publique ainsi que les directions de l'Education et des Bâtiments sont devenues des directions unifiées. Elles vont permettre, par la mise en commun des compétences, des moyens humains et financiers des deux collectivités, d'améliorer la qualité de service pour l'usager au meilleur coût. 

La convergence des modalités de pilotage et de gestion des établissements sociaux et médico-sociaux, des établissements publics départementaux de la protection de l'enfance, ainsi que des services d'accueil familial sur le territoire des deux départements, a également été initiée. Les travaux du Foyer d'Accueil Médicalisé ont débuté fin 2019. Le FAM s'inscrit dans le projet plus large de plateforme d'établissements et services pour personnes en situation de handicap psychique ou atteintes d'autisme, destinée à accueillir 158 personnes. Un centre de prise en charge et d'accompagnement du psycho-traumatisme chez l'enfant sera par ailleurs créé en 2020.

D'autres directions travaillent en étroite collaboration, ce qui s'est traduit par exemple par l'élaboration du portail commun dédiés aux aides et services, www.78-92.fr. Ce rapprochement se traduit également pour les usagers, avec l'extension du Pass + Hauts-de-Seine aux collégiens des Yvelines, et du Pass Malin, pour des sorties loisirs à prix réduit, dans les Hauts-de-Seine, ou encore l'accueil des 5 000 collégiens des deux départements au château de Versailles le 20 mai 2019. 

 

Les perspectives pour l'année 2020

 

Le début de l'année 2020, marqué par la crise sanitaire, a démontré toute la pertinence de la démarche engagée en 2016 par les Départements des Hauts-de-Seine et des Yvelines. Ils ont agi ensemble, en faveur des plus fragiles : 

> dispositif d'urgence pour accompagner la sortie d'hospitalisation et le maintien des services à domicile des personnes âgées, 

> distribution de tablettes numériques dans les EHPAD et pour les jeunes confiés à l'Aide sociale à l'enfance, 

> mise en place d'un numéro vert en soutien des professionnels de l'aide à domicile, 

> mesures prises pour les entreprises pour assouplir le cadre des consultations ou d'exécution des marchés publics pendant la crise, 

> séjours à Jambville dans les Yvelines pour les jeunes confiés à l'ASE.

Pour Georges Siffredi, « les démarches de rapprochement, qui se poursuivent en 2020, permettent d'atteindre une plus grande efficacité, d'améliorer le service rendu à la population, en transformant nos politiques publiques de manière innovante, et de dégager des marges de manœuvre financières dans un contexte budgétaire contraint.

Ce projet totalement inédit que nous menons, dont l'ambition et le caractère visionnaire nous amènent à penser au-delà des frontières administratives, entend refonder, aux portes de Paris, un nouveau modèle territorial, un territoire au service d'une vision métropolitaine équilibrée. Ce projet de fusion fut conforme à l'esprit pionnier et iconoclaste de Patrick Devedjian, qui aura mis tout son talent et toutes ses forces pour convaincre de sa pertinence. »

Pour Pierre Bédier, « Je suis heureux de voir Georges Siffredi, dont je connais depuis longtemps les qualités et la fidélité à Patrick Devedjian, prendre la présidence de notre établissement public interdépartemental. Tout ce que nous avons fait jusqu'à présent a réussi, et nous avons encore de très beaux projets à mener ensemble. La crise du Covid-19 a montré les limites d'un aménagement urbain focalisé sur l'hyperdensité ; dans le monde demain, une collectivité équilibrée, à la fois urbaine, rurale et forestière comme l'alliance de nos deux départements, a toute sa place. »

En savoir plus :